Le vidéoprojecteur E-Vision Laser de Digital Projection éclipse la concurrence dans un centre de contrôle critique de la station spatiale internationale

International-Space-Station-Projectors-0Difficiles de trouver des missions plus critiques que celles d’un centre de contrôle de la station spatiale internationale (SSI). Alors que les vieux projecteurs du Centre de contrôle Columbus, qui est chargé du module européen de la SSI, posaient de nombreux problèmes, le centre de recherche de l’Allemagne pour l’aéronautique et l’astronautique, Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt (DLR), a dû prendre des décisions importantes. Lors d’un appel d’offres, Digital Projection a éclipsé la concurrence en proposant le « meilleur rapport qualité-prix » avec ses vidéoprojecteurs quatre étoiles E-Vision Laser 8500, dont l’un est redondant.

 

Le vidéoprojecteur E-Vision Laser 8500 offre une luminosité impressionnante de 8 500 lumens avec une source lumineuse laser ultra stable. Non seulement il offre une source exceptionnellement lumineuse capable de produire plus de 20 000 heures de projection, mais ce système à semi-conducteurs s’affranchit des cycles de remplacement de lampe réguliers, coûteux, critiques et chronophages.

 

Couplée à la directive d’installation simple (Fit and Forget) développée pour le projecteur E-Vision Laser 8500 équipé d’une seule puce, cette caractéristique opérationnelle déterminante pour un fonctionnement continu assure un entretien minimal tout au long du cycle de vie de l’appareil. Le vidéoprojecteur E-Vision Laser 8500 de Digital Projection est parfaitement adapté à différents lieux professionnels, notamment les environnements sous haute pression qui travaillent 24 h/24 et 7 j/7 comme les centres de contrôle critiques.

 

Selon Jeremy Pierce Mayer, ingénieur vidéo chez GMV-INSYEN AG en détachement chez DLR et chef de projet pour le remplacement des projecteurs : « Digital projection était notre fournisseur préféré et l’analyse du service financier interne a conforté ce choix. Nous avions choisi les projecteurs laser au début du processus d’appel d’offres. Les projecteurs étant allumés 24 h/24 lorsque notre salle de contrôle est en activité, nous lançons régulièrement des appels d’offres pour les lampes et, en dépit de leur rapidité, chaque remplacement implique une interruption du Centre de contrôle Columbus. Par ailleurs, d’après mon expérience avec les gammes de divertissement de Digital Projection, leurs produits ne souffrent jamais de défaillances critiques. »

International-Space-Station-Projectors-0

La réputation de fiabilité de Digital Projection est un élément de conception important qui permet à cette société de devancer la concurrence. Le Centre de contrôle Columbus travaille en étroite collaboration avec la NASA, RosCosmos et d’autres partenaires privés et publics qui soutiennent les activités de la SSI. Il est situé au sein du Centre allemand d’opérations spatiales (GSOC). Chargé de toutes ses missions de satellites, DLR compte plusieurs instituts de recherche qui travaillent dans des domaines tels que le radar, la radio, la robotique et l’observation de la Terre.

 

Le Centre de contrôle Columbus est composé de trois salles de contrôle interchangeables et l’équipe de contrôle des vols de Columbus travaille 24 h/24 et 7 j/7 en utilisant une salle pour les opérations en temps réel, une salle auxiliaire pour la salle opérationnelle et une salle pour les activités de simulation et/ou de mise à niveau. Dans la salle de contrôle opérationnelle, les écrans sont divisés en trois parties indépendantes qui affiche chacune un contenu unique et riche en textes. Les projecteurs sont contrôlés à distance grâce à un système de gestion plus important, qui permet également de surveiller et de contrôler d’autres systèmes secondaires du Centre de contrôle Columbus.

 

Les projecteurs, configurés à l’origine par M. Mayer, ont été installés par l’équipe chargée des installations du GSOC. L’environnement opérationnel intense du centre de contrôle a incité les équipes d’installation participantes à choisir des canaux de communication extrêmement efficaces, ce qui a permis de surmonter rapidement tous les obstacles, notamment les configurations des réseaux. Jeremy Mayer précise d’ailleurs : « L’installation a été facile. À l’origine, les projecteurs ont été installés pendant que la salle de contrôle était en activité. Après l’installation et la configuration initiales qui ont pris environ quatre heures, la configuration a été affinée à distance en s’appuyant sur le système de vidéosurveillance de notre salle de contrôle. »

 

Réalisée sans accroc, l’installation a tout de même réservé quelques surprises. En raison du contenu riche en textes du centre de contrôle Columbus, les effets de déformation ont dû être évités par le passé à cause de la géométrie des écrans. Cependant, M. Mayer confirme : « Les options de déformation du projecteur EV-8500 ont dépassé mes attentes. Le moteur de déformation de Digital Projection a facilement appliqué une fonction d’anticrénelage au texte. Nous avons ainsi pu l’intégrer et la sortie finale est magnifique. » S’exprimant au nom de toute l’équipe de contrôle des vols, il ajoute : « En fait, la première réaction de l’équipe face aux projecteurs activés (bien que je paraphrase) a été très proche de "ouah ! C’est magnifique !" »

L’étude initiale du Centre de contrôle Columbus et la collaboration étroite avec Digital Projection nous ont rassurés selon M. Mayer. « Digital Projection nous avait fourni un projecteur de démonstration, qui nous a permis de confirmer tous nos choix. Nous avions ainsi une excellente idée du résultat final. Les projecteurs ont répondu à nos attentes. »

 

Étant donné que le Centre de contrôle Columbus n’est plus en période d’activité, la configuration finale des projecteurs a eu lieu, et, même si M. Mayer prétend « qu’il est un peu trop tôt pour le dire », il est tout à fait convaincu que l’équipe est « ... contente de ne pas avoir à remplacer les lampes tous les deux ou trois mois », et il ajoute que « d’après notre analyse, les coûts initiaux de l’achat des projecteurs seront rapidement compensés par nos frais de lampes généraux. »